•  50 000 articles immédiatement disponibles
  •  Service de retour gratuit (pour les pays membres de l'UE)
  •  Consultation personnelle sur des vélos
  •  Droit de rétractation 30 jours
  •  Montage en Allemagne

TERRY

Les selles Terry, les unes spécialement pour les femmes, les autres expressément pour les hommes, sont développées dans le laboratoire d’ergonomie Terry où on veille à élaborer des modèles qui peuvent minimiser le stress que le corps éprouve assis, qui soulagent et répartissent les pressions parfaitement en fonction de l’anatomie individuelle du bassin de chaque cycliste.

On est convaincu que les selles peuvent réduire au minimum la cause de ce stress. Elles sont alors conçues en collaboration avec l’urologue Dr. med. Uwe Niekerken, la physiothérapeute Hedda zu Putlitz et l’ergonome du sport Dr. Kim Alexander Tofaute, en utilisant des capteurs de pression modernes dans le laboratoire d’ergonomie Terry.

Il y a notamment deux différentes largeurs et cinq différentes catégories auxquelles les selles ont été adaptées pour que tous les cyclistes, femme et homme, trouvent le bon modèle. La conception à 3 zones de confort autour d’un creux de soulagement ergonomique préserve efficacement de tout mal aux différentes parties du corps qui sont largement exposées aux pressions provoquées sur la selle.

C’est déjà depuis 1994 que Terry étudie ce sujet, qu’elle est pionnière dans le développement de selles ergonomiques pour le vélo et qu’elle a donc acquis au fil du temps du savoir-faire et des connaissances importants pour minimiser conséquemment le stress et le mal que tant l’homme que la femme éprouvent en selle.

La plus grande différence entre les femmes et les hommes que l’on doit prendre en compte pour le développement de selles de vélo, c’est sans nul doute la zone des parties génitales et du derrière. Lorsqu’on est assis sur le vélo, le poids du cycliste est appuyé presqu’à l’intégralité sur une partie très réduite qui réagit bien sensiblement aux pressions.

La répartition idéale des pressions survenant au niveau des os iliaques et du pubis est réussie en établissant une surface d’appui uniforme et une ouverture de soulagement. Des mousses et gels de qualité affaiblissent également les pressions désagréables, réduisent les frottements et préservent ainsi du stress abordé.

Aussi, la selle doit être assez large pour correspondre parfaitement à l’anatomie individuelle du bassin et baisser ainsi le mal sur la selle. Important y est la distance entre les os iliaques qui détermine largement la bonne taille de la selle.